Qui est Bisame Corvin ?

Elles sont deux sœurs. Deux âmes franco-hongroises, nées à Strasbourg, au début des années soixante, de parents réfugiés hongrois.

Anne vit à Dijon. Après des études de journalisme, elle change de voie et devient représentante puis secrétaire commerciale dans diverses structures. Elle a travaillé 11 ans au Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté.

 

Claire est professeure de français à Budapest, après avoir été directrice commerciale d’un hebdomadaire en langue française, le JFB. 

 

Lauréates toutes deux d’un concours de nouvelles autour du thème “La Hongrie et moi”, ces nouvelles paraissent dans le recueil du même nom en 2008. Le livre sera traduit en langue hongroise l’année suivante. 
 

Un autre recueil de nouvelles sera bientôt disponible  : “ Ah, c’est moi le mort ! ”

 

Unies sous le nom de plume Bisame Corvin, elles ont écrit Les Tributaires à quatre mains de 2019 à 2021. C'est leur premier roman. Il a été publié début décembre 2021.

Le roman suivant est déjà en cours d’écriture…

 Les Tributaires - Bisame Corvin - Roman Fleuve - Roman historique - Seconde guerre mondiale - Hunyadi Gautheron

"Bisame"

Anne G. Hunyadi & Claire Hunyadi

Bisame signifie  « tout le monde » ou « ensemble » en alsacien.

Mais, on aurait aussi pu dire que : 

Bisame est né il y a un certain temps déjà quelque part en Europe. Il n’a pas d’âge ou plutôt, il a tous les âges. Bisame, c’est un drôle de prénom qui n’en est pas un, car Bisame est multiple, mais ils sont Un. Bisame aurait pu s’appeler Bernard ou Bernadette, Yann ou Rafik, Valentin ou Suzanne, Léo ou Georges, ou encore Ilona et István ; car il a été de toutes les guerres, de tous les combats d’idées passées et à venir.

 

Il a suivi des fleuves et des cours d’eau de toute l’Europe. Bisame est l’enfant d’une nébuleuse de destins croisés ; il aurait pu être le fils de l’un d’eux mais c’est le descendant et leur héritier à tous… Et puis Bisame s’est multiplié et reproduit, il voit pourtant ses enfants se quereller pour les mêmes idées extrêmes et antagonistes contre lesquelles ses aïeux broyés par l’Histoire, se sont opposés, souvent au prix de leur vie. 

Bisame est amer et il a peur, car rien n’a réellement changé.

 

Bisame, en fait, c’est nous tous…

"Corvin"

Ce nom renvoie au symbole de leur famille.